Les adoptions « loupées »

 

 

Si nos conditions d'adoption peuvent paraître trop complexes à certaines personnes, cela nous permet cependant d'affirmer que les retours et échecs sont très rares au sein de notre association. Les questions posées et le délai imposé permettent ainsi de déceler une éventuelle incompatibilité avec l'animal choisi et obligent les futurs adoptants à un temps de réflexion supplémentaire. Une précaution supplémentaire peut être utilisée avec la mise en place d'une clause de pré-adoption, menant à une reprise directe de l'animal en cas d'incompatibilité avec son nouveau foyer. 

 

Malheureusement, nous ne pouvons pas lutter contre les aléas de la vie, c'est pour cela qu'une mention est stipulée dans le contrat d'adoption : si l'adoptant doit se séparer de son animal, il doit le restituer à notre association ou nous donner l'identité et les références d'une personne désireuse de le reprendre, mais en aucun cas le donner sans nous en avertir, ni le vendre.

Retour